La provocation selon Showtime

Publié le par Max

Comme à chaque rentrée télévisuelle, les chaînes américaines rivalisent d'originalité pour leur campagne télévisuelle. Cette année, Showtime persiste et signe dans la provocation.

 

La chaîne

La chaîne câblée américaine diffuse de nombreuses séries dérangeantes aux USA comme Weeds, une série sur une dealeuse de drogue, Dexter où un serial killer est mis en avant ou encore la nouvelle Californication mettant en scène la vie de débauche d'un écrivain. Avec des séries presque toujours acclamées par la critique, Showtime aborde des thèmes tellement osés qu'on ne pourrait jamais voir sur les networks. Grâce à la qualité et l'originalité de ses séries, Showtime tend à être considérée comme une chaîne incontournable du paysage audiovisuel américain.

 

La campagne promotionnelle

Après une année No Limits (Aucune Limite), le nouveau slogan de la chaîne câblée est Showtime: The Best Shit on Television (Showtime : La Meilleure Merde de la Télévision). La vidéo promotionnelle, imaginée Frank Pintauro et Angie Speranza, est dans la continuité provocatrice des séries de la chaîne. La chanson de fond est 'Holy Shit' de Centralia et possède des paroles des plus vulgaires comme "I've been such an asshole, I've been such a prick" (J'ai été un tel connard, j'ai été une vraie bite). Malheureusement, la traduction française ne retranscrit pas exactement les paroles originales, les mots 'asshole', 'prick' et 'tit' étant à double sens.

A propos de cette promo, le chef du divertissement à Showtime, Bob Greenblatt, déclara : "Nous avons pensé qu'elle était vraiment drôle et très intense. Nous n'avons pas réfléchit à deux fois pour la diffuser à l'antenne". Depuis, la vidéo est visible sur le site officiel de la chaîne et sur YouTube. Il déclara également qu'il espérait que la tagline - The Best Shit on Television - devienne une phrase que les gens emploieront.

 

La video est en ligne dans le rayon media…

Source : Séries Live

Publié dans En Général

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article