Une série avec des scènes X sur HBO en septembre ?

Publié le par Max

HBO s'apprête-t-elle à diffuser une série porno dès le 9 sept ?

C'est la question que se posent quelques journalistes privilégiés qui ont eu l'occasion de visionner le pilote de Tell Me You Love Me, à l'occasion du Television critics association press tour.

Un responsable de la chaîne câblée indique que la série "révèle des personnages et des relations au quotidien, des moments qu'une émission télé ne peut pas révéler".

Le pilote montre des couples faisant l'amour - en fait non, des acteurs faisant l'amour, de manière très explicite, une femme masturber son partenaire, la psy faire une petite fellation à son mari.

Très peu d'autres infos circulent sur cette série, notamment pas le nom des créateurs/producteurs.

Depuis sa présentation en juillet auTelevision Critics ­Association, où sont projetés les principaux pilotes de la rentrée, la série fait l'objet d'un buzz exponentiel. Motif : les comédiens (dont Tim DeKay, Sonya Walger ou Ally Walker) se livreraient à des actes sexuels non simulées.

Les journalistes cafteurs ne sont pas avares de détails et signalent trente bonnes secondes de masturbation (jusqu'à l'orgasme) et une fellation.

Depuis, il n'est plus question que de cela. A la conférence de presse mettant aux prises d'un côté les journalistes et, de l'autre, les dirigeants de HBO et la créatrice Cynthia Mort (auteure sur Will & Grace ou Roseanne), la totalité des débats a été consacrée à la question essentielle : «L'ont-ils vraiment fait ou non ?»

Si l'on en croit, entre autres, les articles du New York Times ou du LA Times, la réponse était plus qu'évasive.

Rendez-vous donc le 9 septembre pour se faire une idée. Et pour ceux que cela intéresse, Tell Me. raconte l'intimité (sexuelle ou non) de couples névrosés américains de 20, 30 et 40 ans, suivant une thérapie chez une psychologue.

Source : Jeanmarcmorandini.com

Venez parler de cette info sur le forum…

Publié dans En Général

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article